Visite 5: Les folles années berlinoises

On compare volontiers Berlin à un énorme terrain de jeu où toutes les idées sont les bienvenues, où tout est possible. Néanmoins, cette profusion des possibilités hors du commun qui s’offre aujourd’hui à la population berlinoise en matière de vie alternative n’est absolument rien comparée à ce qu’elle était durant les années ’70, ’80 et ’90, une époque dont les Berlinois qui l’ont connue parlent, avec des paillettes dans les yeux, comme d’un âge d’or absolument fou dont il ne reste aujourd’hui que des miettes. Ce que je vous propose dans cette visite, c’est d’une part de vous faire découvrir certains aspects de cette diversité et de cette vie alternative berlinoise qui existe toujours. Mais c’est aussi de vous faire entrevoir, à travers ce que Berlin est encore aujourd’hui, ce qu’elle fut durant ces folles années ’70, ’80 et ’90, et de vous expliquer pourquoi et comment elle est devenue la ville de tous les possibles. Indispensable pour comprendre le Berlin actuel.


Langue: français
Durée: 3h
Horaire: à la convenance des participants et selon la disponibilité du guide
Point de rencontre: à déterminer

Tarif régulier
1-4 participants: 100 €
Participants supplémentaires: +25 € par adulte et +15 € par enfant (10-15 ans)
* Les enfants de moins de 10 ans accompagnent leurs parents gratuitement.

Tarif réduit – Groupes d’étudiants
1-4 étudiants: 80 €
Étudiant supplémentaire: +20 €
* Les professeurs et autres accompagnateurs accompagnent le groupe au tarif régulier de l’adulte supplémentaire, soit 25 €.

Tarif réduit – Groupes scolaires (niveau Gymnasium ou lycée)
1-12 écoliers: 144 €
Écolier supplémentaire: +12 €
* Les enseignants et autres accompagnateurs accompagnent le groupe au tarif régulier de l’adulte supplémentaire, soit 25 €.


Réservations
Nos visites sont offertes sur réservation uniquement. La date et l’heure de la visite sont déterminées selon les besoins de chaque groupe. Pour une réservation ou pour toute information supplémentaire, veuillez nous contacter par courriel à l’adresse suivante: info@berlinserioustours.com.

Vous pouvez également composer le 0176/57 97 83 48 (ou, de l’extérieur de l’Allemagne, le 0049 176/57 97 83 48) et nous laisser un message indiquant vos coordonnées et la raison de votre appel. Nous communiquerons avec vous dans les plus brefs délais.


Mise en contexte…
Plus qu’aucune autre grande ville européenne, Berlin, se définit par le dynamisme de sa scène alternative. Considérée comme une des villes les plus cool au monde, les possibilités de mener une vie hors du commun et de faire la fête 24h/24 y sont des plus diverses. Deuxième ville créative européenne après Londres, au moins un habitant sur 125 y vit d’une activité artistique. Malgré son embourgeoisement récent, Berlin reste la capitale de la contre-culture et de la subculture – de la culture marginale ou parallèle, pas toujours tout à fait légale. Elle demeure par exemple une des capitales mondiales du street art, par définition illégal. C’est aussi une des plaques tournantes de la scène techno/électro, qui à l’origine s’est développée sur la base d’une occupation illégale de bâtiments industriels désaffectés. D’une manière générale, Berlin constitue d’ailleurs l’une des villes où la culture d’occupation des immeubles et des bâtiments abandonnés est la plus ancienne et la mieux enracinée: encore aujourd’hui, il existe à Berlin au moins 200 « Hausprojekte (projets d’habitation) » issus d’une occupation illégale, dont environ la moitié possède un statut légal nébuleux. Bref, Berlin offre un espace de liberté, de création et d’expérimentation considérable, autant sur le plan social que sur le plan artistique. Mais d’où vient cet esprit subversif qui nourrit l’ensemble de la culture berlinoise depuis les années ’60-’70 à tout le moins, et de quelle manière l’histoire de la Guerre Froide d’abord, puis de l’effondrement du régime est-allemand ensuite, ont-ils favorisé son développement? Cette visite répondra notamment à ces questions.


Point de rencontre:  à déterminer
* VISITES GUIDÉES DE BERLIN EN FRANÇAIS *